Etude Critique de la Voyance | Voyance.org
Accueil
Astrologie
Parapsychologie
Voyance
Partenaire

Etude critique

Etude critique quant à la voyance
Le problème de la voyance repose dans la qualité de celui qui la pratique, supposé Voyant. L'exercice de la voyance n'est pas une question de savoir, d'études, mais de destinée. Toutefois en l'absence d'homologation officielle (tout comme pour les psychanalystes), le flou domine cette profession bien que des guides des voyants (comme pour les restaurants) et des fédérations de praticiens aient vu le jour... Une bonne partie des praticiens pourraient donc n'avoir aucun don réel pour la "voyance pure".

Avec ceci, le voyant dit ce qu'il voit, c'est donc totalement subjectif, et dépendant de son humeur, de son univers psychique et culturel. Comme toute interpretation, celle-ci subit la subjectivité du voyant, et de celui qui l'a consulté.

On peut illustrer ce concept en commentant un célèbre épisode d'oniromancie de la Bible, celui des "vaches maigres et vaches grasses". Pharaon a fait un songe qui le tourmente : sept vaches grasses sortant du Nil, suivies de sept vaches faméliques qui les dévorent (Genèse 41). Aucun de ses prêtres (des voyants professionnels) n'est capable de lui en donner la signification. C'est Joseph, un jeune prisonnier hébreu, qui va révéler à Pharaon la portée de son rêve. Déjà, comme il s'agit d'un songe de souverain, il ne peut concerner que le pays tout entier (notion d'échelle). Ensuite, Joseph prédit que les vaches représentent des années, de prospérité pour les grasses, et de famine pour les maigres (correspondance symbolique). Enfin, Joseph est capable d'assortir ses prédictions de conseils avisés (réquisitionner une partie des récoltes et du bétail pendant les années d'abondance).


Contact
Cartomancie
Spiritisme
Paranormal
Sorcellerie
Divination

Voyance | Voyance